Mardi, 23 Fevrier 2010

Envoyer Imprimer

De retour d’Haïti, un médecin dénonce le drame en cours


Isabelle Evenou, médecin généraliste et mère adoptante en Haïti, a œuvré à Port au Prince pour une ONG au sein de la crèche Maison d’Espoir.
Son témoignage se décline en trois volets : L’aide alimentaire défaillante, le déficit de soins et le rapatriement qui s’impose.

L’aide alimentaire (écoutez)
Quand Isabelle Evenou entend dire que les crèches sont réapprovisionnées cela lui fait très mal. Manque de coordination, désillusions à la chaîne, manque d’eau et cartons de choucroute au lieu des boîtes de lait.

Le déficit de soins (écoutez)
Un sachet de Smecta comme aide de la France. Un hôpital difficilement accessible. 100 dollars pour s’y rendre.

Le Rapatriement qui s’impose (écoutez)
Nos enfants sont en danger de mort. Pas de rapatriement sans dossier finalisé. La non-assistance à personne en danger est évidente.